Comment se protéger de la pollution de l’air ? Nos conseils !

L’été est la période la plus redoutable en termes de pollution de l’air. Et pour cause ! La plupart des grandes villes françaises sont soumises à un trafic routier intense, lié au tourisme, mais également aux incendies comme dans le sud de la France. En période estivale, habiter à Paris, Marseille, Nice ou Montpellier n’est pas de bonne augure pour la qualité de l’air, ni pour la santé de vos pauvres poumons.

La pollution de l’air en France : une forte problématique

Minute verte ! Vous le saviez évidemment, mais il nous semble important de le rappeler : la pollution de l’air est l’un des principaux fléaux à l’origine du réchauffement climatique, de la fonte des glaces, de la disparition des ours blancs trop mignons et de nombreux autres événements chaotiques et fortement révoltants. Aujourd’hui, beaucoup de grandes villes françaises et internationales cherchent des solutions afin de réduire leurs émanations de monoxyde de carbone (circulation alternée, campagnes de promotion des transports en commun, augmentation des zones piétonnes et restrictions diverses…).

Ours polaires ménaces par le réchauffement climatique

Mais ce n’est pas tout. En plus de provoquer des conséquences négatives sur l’environnement, la pollution de l’air engendre des problèmes de santé très graves, à court et moyen termes, notamment les maladies respiratoires chroniques (asthmes, bronchites, allergies, cancers…) mais également des maladies cardio-vasculaires.

Se protéger contre la pollution atmosphérique

Tout le monde n’a pas la chance, l’occasion ou les moyens de partir vivre sur une colline abandonnée, près d’un champ de coquelicots, dans un pays exclusivement peuplé de yaks et de poneys nains. Aussi, en cas de pic de pollution de l’air, il nous semble important de partager quelques conseils de prévention contre la pollution, afin de préserver au mieux votre santé.

C’est quoi un pic de pollution ?

Ces épisodes où la qualité de l’air est au plus bas surviennent à certaines périodes de l’année quand plusieurs conditions favorables à leur formation  coexistent. En effet, un pic de pollution résulte d’un mélange complexe entre la quantité des émissions polluantes rejetées dans l’air et la combinaison de phénomènes impactant ces polluants dans l’air : conditions météo favorisant l’accumulation ou la dispersion des polluants, formation de polluants secondaires (particules fines, ozones).

Schéma pic de pollution Airparif

Pour être plus précis encore, on parle de « pic de pollution de l’air » quand le seuil d’alerte d’un des 4 polluants atmosphériques suivants est dépassé ou est en passe d’être dépassé :

  • particules de taille inférieure à 10 micromètres (PM10)
  • ozone (O3)
  • dioxyde d’azote (NO2)
  • dioxyde de soufre (SO2)

Se protéger de la pollution : adoptez les bons réflexes !

Pour se protéger de la pollution, en cas de fortes chaleurs et de pics de pollution, voici comment agir :

  • Informez-vous ! De nombreux sites comme AirParif ou prev’Air donnent les indices de l’air par région ;
  • Prenez les transports en commun, ce qui permettra de réduire la production de particules (chaque petit geste compte!) ;
  • Favorisez les balades ou pratiques sportives en nature. En effet, le sport en zones polluées peut être très néfaste pour votre organisme.

5 astuces pour mieux se protéger

  • Aérez 15 minutes le matin et 15 minutes le soir ;
  • En journée, fermez vos portes, volets et fenêtres. Vous pouvez également accrocher un drap humide devant votre fenêtre, ce qui permettra de rafraîchir la pièce mais surtout de retenir les particules polluantes grâce à l’eau ;
  • Fleurissez votre intérieur. En effet, les plantes ont le pouvoir d’absorber les particules de pollution (comme l’Azalée, le Ficus ou la chrysanthème) et d’autres sont appelées « plantes dépolluantes », comme le Cactus ;
  • Ne vous encombrez pas d’un masque ! Selon Gilles Dixsaut, pneumologue, « les masques habituels, en papier ou tissues, ne protègent pas contre les particules fines, trop fines pour être retenues » ;
  • Consommez des aliments anti-oxydants, comme des fruits et légumes.

Conseil bonus !

Aujourd’hui, il est possible de savoir si votre appartement se situe dans une zone très exposée à la pollution, ou non.

Afin de préserver votre santé et d’éviter les maladies liées à la pollution, testez la pollution de l’air dans votre quartier sur CityScan.fr